Le détective Fabrice Mahe en prison

Le détective privé Fabrice Mahé a été mis en examen ce jeudi 23 avril pour violation du secret professionnel,

corruption active et diffusion de données personnelles. Il a été placé en détention provisoire. 


 

Le procureur de la République soupçonne le détective de s'être fait communiquer des fichiers de police, ce qui « est strictement interdit » par la loi. « L'utilisation de tels documents aurait eu lieu à plusieurs reprises » , a indiqué Yvan Auriel, le procureur de la République. Un ancien fonctionnaire de police, reconverti en détective privé, a également été mis en examen pour les mêmes motifs. Ce dernier, qui serait moins impliqué dans le système de corruption mis en place avec des policiers en exercice, a été placé sous contrôle judiciaire.
 
Lors du débat devant le juge, on a appris que Fabrice Mahé n'avait plus d'habilitation par arrêté préfectoral pour exercer son métier de détective depuis le mois d'octobre. Pour soutenir sa décision de mettre le détective privé en prison, le juge a mis en exergue les deux mentions inscrites sur son casier judiciaire, déjà pour abus de confiance. « Vous savez que c'était interdit. Vous ne respectez pas les décisions de justice que la loi vous impose et je n'ai pas envie que vous passiez des coups de téléphone aux personnes impliquées » , a fait remarquer le juge.
 
Pour se défendre, l'agent de recherche privée a assuré au juge qu'il a commis cette infraction pour aider sa femme. Pour son avocat, Me Jean-Yves Marcault-Dérouard, il y avait d'autres solutions que la prison : « Le contrôle judiciaire aurait été bien plus adapté avec interdiction de contacter les personnes concernées par l'information qui débute. On reproche à mon client d'avoir bénéficier d'informations qu'il n'aurait pas dû posséder. »
 
C'est mardi après-midi que les deux hommes ont été placés en garde à vue à l'antenne de la police judiciaire (PJ) de Cayenne. Pour assurer une neutralité à cette affaire, ils ont été interrogés par des membres de l'Inspection générale de la police nationale, basée en Martinique. Selon des éléments du dossier, la chute de Fabrice Mahé va entraîner la convocation devant les inspecteurs de la police des polices d'au moins sept fonctionnaires de police judiciaire.
 
2011. Tous droits réservés au Cabinet Coulon Investigation - 9 Avenue de Beaumont 91210 Draveil - SIREN 534 643 978
Powered by Joomla 1.7 Templates